Ambjörn Elder

Ambjörn a suivi son cursus théâtral aux Etats-Unis et en Angleterre. Il a étudié à Yale University, au National Theater Institute du Centre Eugène O’Neill, avec Shakespeare and Company, et à LAMDA (London Academy of Music and Dramatic Art, partie du conservatoire national anglais).

Photo book Ambjörn Elder

© Alice Wilde

En tant qu’acteur, il a joué des textes classiques off-off-Broadway, et avec la compagnie Gorilla Rep à New York. À Londres, il a créé des rôles avec les compagnies Ovation Theatres et SubVERSE (théâtre politique). En 2008, The Boy Who Spoke Moomoo, un film d’animation, fruit d’une collaboration avec l’artiste Pooja Pottemkulam, a remporté le deuxième prix au Commonwealth Vision Awards. Parmi ses mises en scène on trouve notamment On the Beach de Steve Waters, pièce qui traite du changement climatique, montée en collaboration avec le Symposium du président de l’Université Américaine de Paris en 2010. Il organise des lectures de pièces en français et en anglais et il travaille actuellement à la réalisation d’un projet de « théâtre à emporter » pour lieux atypiques avec la compagnie Caravelle Project dont fait partie Vagabonde des mers.

Mélodie Etxeandia

Après des études de philosophie à l’université de Caen, Mélodie part à Avignon où elle entre au Conservatoire d’art dramatique. Elle y suit, entre autres, les cours d’interprétation de Jean-Yves Picq et Pascal Papini. Elle joue Bleus Carmin, un monologue à partir du texte Emoi au bord du monde d’Adeline Picault.

Photo book Mélodie

© Manuel Abeila

Depuis elle vit à Paris. On l’a vu jouer dans La plus forte d’August Strindberg avec la compagnie L’Autre et moi et dans des spectacles jeune public. En 2013, avec la compagnie Du Jeu dans les Charnières, elle monte Qui m’aime me nuise…, une forme hybride alliant théâtre et jazz à partir de textes de Dorothy Parker ; elle partage la scène avec le pianiste Antoine Karacostas. Elle a aussi réalisé trois courts-métrages (dont une coréalisation avec Thomas Lesourd). Par ailleurs elle a été chroniqueuse pour le blog d’Arte, assistante sur le Marché du film de Trouville et coordonnatrice du Kinolab, un laboratoire de création audiovisuelle au festival Off-Courts. En 2015, elle écrit sa première pièce : J’ai pris mes jambes à mon corps … et elle entreprend des études dans le Master Création artistique, mention dramathérapie à l’université Paris Descartes. En tant que comédienne, elle continue de jouer dans des spectacles jeune public et elle participe au développement de la compagnie Caravelle Project.

Le propos

Accueillir le théâtre à emporter, c’est vivre ensemble une expérience où se tissent curiosité, complicité et convivialité.

Nous pouvons nous adapter à plusieurs types d’espace. Nous sommes autonomes techniquement pour des petites salles.

Nos besoins

  • Un espace scénique de 2m sur 3m pour y dérouler le tapis
  • Une prise électrique
  • Une salle pour server comme loge

Nous jouons aussi sur des scènes de théâtre plus traditionnelles. Demander un plan feu.

Notre histoire

Octobre 2012
Création de Qui m’aime me nuise … au Théâtre de Nesles par la Compagnie Du Jeu dans les Charnières
Janvier 2015
La Compagnie Du Jeu dans les Charnières devient le Caravelle Project. Nous rejoignons la coopérative SMARTFR. L’association Du Jeu dans les Charnières continue de nous soutenir mais elle n’est plus productrice de nos créations.
Juillet 2015
Création de Vagabonde des Mers à Gare au Théâtre à Vitry/Seine.
Fevrier 2016
La version nomade de Vagabonde des mers commence ses pérégrinations par une tournée en région parisienne.